Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
HIGH-TECH

Réaliser des impressions : Calculer la résolution requise pour une publication imprimée

Vous êtes ici : > photographie > Réaliser des impressions : Calculer la résolution requise pour une publication imprimée

En matière de résolution, vous rencontrerez souvent l’abréviation ppp. Celle-ci désigne d’une part la résolution d’impression, exprimée en points par pouces (dpi, dots per inch) et, d’autre part, la résolution en pixels (taille de l’image en pixels), exprimée en pixels par pouce (ppi, pixels per inch) et toujours trois fois inférieure à l’autre résolution.
La résolution d’impression différant légèrement de la résolution d’image, vous devez effectuer une petite conversion pour obtenir un équivalent entre les deux. Toutes les imprimantes utilisent quatre couleurs : cyan, magenta, jaune et noir. Elles créent l’ensemble des couleurs visibles par l’œil humain en plaçant des points individuels de chacune de ces quatre couleurs côte à côte. Les couleurs dans les magazines sont générées de la même manière. Pour chaque pixel de couleur dans une image, l’imprimante doit réunir trois points de couleur (le noir n’est pas comptabilisé comme couleur, car il sert uniquement à foncer la couleur finale). Idéalement, l’image numérique doit donc contenir un tiers du total des pixels imprimés par l’imprimante à sa résolution minimale.
Lors d’impressions à des résolutions plus élevées, la quasi-totalité des points supplémentaires sont interpolés, c’est-à-dire dérivés de la résolution de base de l’image. Dépasser le tiers de la résolution de base de l’imprimante n’a donc pas grand intérêt.

Quel est l’intérêt de calculer la résolution d’impression ?

Il est totalement inutile d’adopter une résolution supérieure à celle que peut gérer efficacement l’imprimante. Cela augmenterait simplement la taille du fichier, consommerait davantage d’espace sur le disque, ralentirait l’impression et vous coûterait beaucoup plus cher en cartouches d’encre. Calculer la résolution d’impression adaptée permet d’ajuster la taille du projet et d’optimiser ainsi celui-ci, mais aussi de savoir si la résolution de l’imprimante est trop faible pour respecter la définition graphique maximale. Imprimer une photo à une résolution moindre que celle requise oblige le périphérique à interpoler l’image à la taille minimale adaptée à la taille de sortie spécifiée (en centimètres, par exemple). Cette opération atténue légèrement le cliché, qui devient un peu flou. Pour obtenir un cliché extrêmement net, vous devez faire coïncider la résolution requise par l’imprimante et la résolution effective du fichier graphique.

Comment calculer la résolution d’impression ?

La manière la plus simple de calculer la résolution d’impression est d’exploiter le fait que la résolution d’image en pixels par pouce doit correspondre au tiers de la résolution d’impression en points par pouces. Par exemple, si votre imprimante possède une résolution de base de 720 ppp, elle peut placer 720 points de couleur distincts sur chaque pouce de l’épreuve imprimée. Dans la mesure où il faut trois points pour représenter un pixel, la résolution d’impression doit être égale à 720 / 3, soit 240 pixels par pouce. Autrement dit, si votre imprimante possède une résolution de base de 720 points par pouces, la résolution de l’image en pixels par pouce doit être 240.

Quand vous ajustez la taille d’une photo en vue d’une impression, examinez bien la boîte de dialogue qui contrôle la taille de l’image. Dans Photoshop Eléments, elle s’appelle Taille de l’image et propose un paramètre Résolution. Ajustez celui-ci de façon qu’il corresponde à la résolution de votre imprimante, comme nous venons de l’expliquer.

Article précédent:
Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Autre Top Articles