Fonctionnement d’appareil photo : choisir la bonne résolution

> > Fonctionnement d’appareil photo : choisir la bonne résolution ; écrit le: 15 décembre 2011 par La rédaction

En photographie numérique, la résolution désigne le nombre de pixels individuels utilisés pour définir le piqué des images. Composants minimaux d’une image, les pixels sont en fait de petits carrés de couleur unie, disposés en une grande mosaïque qui constitue au final ce que nous percevons comme une illustration. La taille d’une image se mesure en pixels. Un graphisme de 640 x 480 correspond à un rectangle de 640 pixels de large (nombre de pixels sur l’axe horizontal) sur 480 pixels de haut (nombre de pixels sur l’axe vertical). Plus la résolution est élevée, plus l’image semble nette et fine.
À l’intérieur d’un appareil numérique se trouvent des puces photosensibles spécifiques : les capteurs d’image. Selon leur type, ceux-ci exploitent la technologie CMOS (Complementary Oxide Semiconductor) ou CCD (Charge-Coupled Device). Bizarrement, seuls les appareils les plus récents de définition extrêmement élevée et les appareils bon marché de définition très faible utilisent actuellement la technologie CMOS. Ces puces se composent de plusieurs rangées de capteurs d’image. Chacun d’eux convertit la lumière qui l’atteint en signaux électroniques qui définissent la couleur et l’intensité. Ces informations sont stockées sous la forme de données numériques sur un support informatique intégré à l’appareil ou en tant que mémoire flash sur une carte amovible. Les données enregistrées sur ces cartes sont ensuite interprétées par des programmes informatiques et affichées sous la forme de pixels colorés sur un écran d’ordinateur ou sur l’écran ACL de l’appareil photo.
Dans la fiche technique de tous les appareils numériques figure une mention indiquant un nombre de pixels, comme 1,3 ou 3,2 megapixels (millions de pixels), voire 6 megapixels pour les modèles les plus récents. Plus la quantité de pixels est élevée, plus il y a de capteurs photosensibles sur la puce, meilleure est la définition d’image, et plus les photos sont nettes et fines. Le nombre de pixels détermine la quantité de détails à même d’être capturée lorsque la résolution est fixée à son niveau maximal. Avec un appareil argentique, il est généralement possible d’agrandir les clichés d’une pellicule 35 mm standard jusqu’à 20 x 15 cm, 23 x 18 cm, voire 30 x 40 cm sans trop altérer la qualité. Au-delà, la détérioration apparaît nettement.
Sur un appareil numérique, la résolution du capteur d’image détermine le piqué. Autrement dit, si vous envisagez d’imprimer vos photos à des tailles importantes, vous devez utiliser un mode avec une résolution plus élevée. Les appareils numériques 5 ou 6 millions de pixels sont les premiers à produire des images de qualité identique à celle obtenue avec une pellicule. Les appareils bimegapixels bon marché permettent de réaliser des impressions jet d’encre ou photo assez satisfaisantes à une taille maximale de 23 x 18 cm, comparables aux impressions réalisées par des machines dans les laboratoires photo qui développent les clichés des consommateurs en une heure

Pourquoi la résolution est-elle importante ?

Plus un appareil peut capturer de pixels (plus il accepte les résolutions élevées, donc), plus les photos réalisées sont fines, et plus vous avez d’informations à votre disposition lors de la modification ou de l’impression de ces clichés. Les progrès réalisés en matière de numérique sont tels que les appareils numériques d’aujourd’hui assurent une qualité quasiment équivalente (et bientôt supérieure, sans doute) à celle des pellicules traditionnelles.
La résolution affecte également l’exploitation finale des images, que celles-ci soient imprimées, intégrées à des vidéos ou diffusées sur le Web. Pour chaque type de sortie, la photo stockée sous la forme de pixels sur la carte mémoire doit renfermer une certaine quantité d’informations qui serviront à son exploitation finale. Il faut un nombre de pixels considérablement plus élevé pour des impressions et des diapositives de bonne qualité que pour des vidéos et le Web. Dans le premier cas, la résolution doit avoisiner 240 pixels par pouce ; dans le second, entre 72 et 96 pixels suffisent.
Rogner une photo supprime une partie de celle-ci et, donc, des pixels. Si vous avez ensuite besoin d’agrandir le graphisme, vous ne pourrez plus retrouver la résolution initiale. Il est donc impératif de bien identifier dès le départ l’exploitation finale de la photo : vous pourrez ainsi choisir la résolution appropriée et configurer l’image de manière à obtenir un résultat optimal. Malgré tout, la manière la plus simple de pallier ce problème consiste à prendre chaque photo à la résolution maximale autorisée par votre appareil.
Comment ajuster la résolution ?

La plupart des appareils numériques permettent de définir différentes résolutions par le biais d’un menu accessible sur l’écran ACL. Les dimensions exactes en pixels de chaque résolution varient en
fonction des millions de pixels qui caractérisent l’appareil. Nous ne le répéterons jamais assez : tant que vous avez suffisamment de place sur la carte mémoire pour stocker tous les clichés souhaités, laissez l’appareil réglé sur ses qualité et résolution maximales. Une fois la photo prise, il est absolument impossible de la refaire ou d’améliorer sa qualité physique.

← Article précédent: Les principales différences entre les appareils argentiques et numériques Article suivant: Quelle qualité d’image choisi pour une bonne résolution?


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site